Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE MUGAMBA> Clôture de la conférence des jeunes sur la paix et la cohésion sociale

Les organisateurs et les bénéficiaires sont satisfaits des acquis

 

La conférence des jeunes sur la paix et la cohésion sociale qui s’est déroulée en commune Mugamba du 14 août 2017 sous le thème « Oui à la paix, non à la violence!», a été clôturée le mercredi 16 août 2017. Les organisateurs et les bénéficiaires sont satisfaits des acquis.  

DSC 7338

Des valeurs et des antivaleurs, des droits et exigences d’un citoyen dans son milieu intégral de vie, la communication non violente, des défis ou les dividendes démographiques et l’entrepreneuriat sont différents thèmes développés au cours de la conférence des jeunes sur la paix et la cohésion sociale. L’un des formateurs et directeur du fonctionnement des structures, du programme d’éducation et de la formation patriotique, Ildephonse Niyonkuru a expliqué que ces thèmes ont été jugés pertinents par rapport à la situation que les jeunes de la commune Mugamba ont connue ces deux dernières années. Cette conférence vient après celle qui s’est déroulée à Gitega l’année dernière. «Notre appréciation est positive par rapport au constat que nous avons fait l’année passée quand nous étions réunis à Gitega. Aujourd’hui, c’était pour évaluer le pas franchi par rapport aux recommandations et engagements émis l’année dernière », a-t-il souligné.

Que ces formations soient dispensées de la même manière

M. Niyungeko a fait savoir que, le gouvernement du Burundi à travers le ministère de l’Intérieur et de la formation patriotique, a conçu un programme de camps de travail et de formation à travers tout le pays pour baliser contre les violences auxquelles les jeunes ont participé dans quelques régions. « Au cours de ces camps, il est organisé des travaux manuels mais, en plus de ces travaux, il y a des séances de formation patriotique où différents thèmes sont développés. Et d’ailleurs, tous ces thèmes ont été confectionnés dans un livret, de sorte qu’on est en train de dispenser les mêmes enseignements sur tout le territoire national. Notre souhait est que ces formations soient dispensées de la même manière, avec un même programme étant donné que le programme d’éducation et de formation patriotique a ses structures depuis la province jusqu’au niveau de la colline. C’est à travers ces structures qu’on a ciblé les formateurs qui sont en train de donner ces formations», a-t-il précisé.Un des jeunes qui a participé à la conférence, Philippe Hazigamimana a fait savoir que le thème développé sur les devoirs et les exigences d’un citoyen lui a beaucoup instruit mais, que tout le programme en général sera bénéfique aux jeunes de sa commune quant au comportement à adopter dans l’avenir. Durant les séances d’échanges, les jeunes ont demandé que le livret contenant les thèmes développés soit multiplié et mis à leur disposition pour qu’ils s’y réfèrent pour partager ces connaissances avec les jeunes qui n’ont pas participé à la conférence.

Il est demandé aux jeunes de réfléchir avant d’agir 

Les activités de la conférence ont été clôturées pour un match amical de volley-ball qui a opposé l’équipe de la commune Mugamba à celle de la commune Bisoro. C’est cette dernière qui a remporté la victoire. Les deux équipes ont bénéficié des ballons. Aloys Rubuka, chef de cabinet du Premier vice-président de la République, dans son mot de clôture, a remercié le UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) qui a appuyé ces activités. Il a appelé les 200 jeunes qui ont participé à la conférence à être des éclaireurs. « Une fois sur vos collines, partagez aux autres jeunes les connaissances que vous avez acquises. Il faut surtout comprendre que, la paix et la sécurité chez nous, sont incontournables au développement. Les jeunes sont facilement corrompus. «Chers jeunes, réfléchissez avant d’agir et choisissez le bien», a conclu ambassadeur Rubuka.   
Grâce-Divine Gahimbare    

Ouvrir