Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

TAMBOUR BURUNDAIS >Problèmes rencontrés par les tambourinaires

Des solutions pour sauvegarder la culture du tambour

 

Le Festival du tambour du Burundi qui s’est tenu du 29 au 30 mai 2015 dans la ville de Bujumbura a été une occasion de partage d’expériences entre les groupes participants et de s’auto-évaluer. Le tambourinaire Antime Baranshakaje, dans un entretien, a parlé de problèmes rencontrés par les tambourinaires et des erreurs à corriger pour sauvegarder la culture du tambour.

 

DSC07688Selon Antime Baranshakaje, la fabrication des tambours est un travail exigeant qui demande beaucoup de sacrifices aux tambourinaires eux-mêmes ainsi qu’à leurs familles. Il a expliqué que les tambourinaires doivent se déplacer de chez eux pour aller s’installer dans les régions où il y a des arbres à partir desquels on peut fabriquer un tambour.
Prenant l’exemple de son groupe, M. Baranshakaje a indiqué que les tambourinaires de Gishora doivent se rendre à Karusi ou en commune Mbuye de la province de Muramvya. Pour se rendre dans ces régions, les tambourinaires font un grand trajet à pied transportant le matériel dont ils auront besoin. Ils doivent rester sur place du début de la fabrication à la phase finale du tambour. Le travail peut durer deux mois. Ainsi, les provisions qu’ils ont apportées sont épuisées et c’est là que la famille intervient. Cette dernière fait des va-et-vient pour leur fournir de quoi manger. Contrairement à l’époque royale quand le voisinage, conscient de leur importance nationale, prenait soin des tambourinaires. Le trajet de retour est plus contraignant car ils doivent transporter les tambours fabriqués du lieu de fabrication vers leur site. Notre interlocuteur a souhaité un soutien qui améliorerait leurs conditions de travail.

Transmettre la tradition du tambour par écrit

Le sage tambourinaire a critiqué la technique employée par les tambourinaires notamment de la ville. Il a encouragé la passion que ces tambourinaires portent à ce métier, mais il a déploré quelques unes de leurs pratiques. Par exemple, il a indiqué qu’ils rangent mal leurs tambours. Il a expliqué que les tambours sont en pratique rangés selon leurs sons, ce qu’il a appelé «Amashako» et «Imishikizo». Il a encouragé la volonté de quelques groupes qui l’ont consulté et se sont corrigés. Il a sollicité le soutien du gouvernement pour transmettre par écrit les rites liés aux tambours burundais pour mieux préserver cette face de la culture burundaise.

Grâce-Divine Gahimbare

 

FEDERATION DE FOOTBALL DU BURUNDI> Clôture du championnat national de Ligue A

Tchite, Volontaire et Prince Louis, rétrogradés en deuxième division

 

Le championnat national de football de Ligue A, édition 2015, a pris fin le dimanche 31 mai 2015 par le match qui a opposé les formations de Vital’0 et Lydia Ludic Burundi. Il a été dominé de bout en bout par la formation de Vital’0 qui a totalisé 72 points devant Lydia Ludic(59). Académie Tchite (16 pts), Volontaires de Kanyosha (28 pts) et Prince Louis (30 pts) seront rétrogradés, la saison prochaine, en deuxième division. Entre-temps le deuxième tour de la Coupe du président de la République reprend demain mercredi.

 

DSC02310En ce qui concerne les résultats de la 30e et dernière journée du championnat, le samedi 30 mai, il y avait sept rencontres au programme et se sont jouées à la même heure pour éviter des arrangements entre les équipes. Surtout que six équipes devaient jouer pour trois places de maintien en Ligue A.
Prince Louis et Messager Bujumbura se sont séparés sur un résultat nul et vierge
(0-0), matches nuls également entre Royale de Muramvya et Athletico (1-1) et Flambeau de l’Est de Ruyigi et Olympic star de Muyinga (2-2). Tchite a terminé le championnat en beauté en s’imposant devant la formation militaire de Muzinga (5-3), Bujumbura city est allé battre Messager Ngozi sur son terrain de Buye (1-0), victoire également de Volontaires devant Inter star
(1-0).
Pour les deux dernières rencontres, Rusizi, dans son fief de Cibitoke, s’est incliné, 1-2, face à Nyanza United de Nyanza lac et Vital’0 a confirmé sa position de champion en battant Lydia Ludic sur le score de 2 buts à 1. Un doublé de Laudit Mavugo, qui termine meilleur buteur du championnat avec 32 réalisations.
L’Académie Tchite, Volontaires et Prince Louis seront rétrogradés en deuxième division alors que Les Crocos de Rumonge, Olympique de Muremera et les Eléphants de Bubanza montent en première division.
Le deuxième tour de la Coupe du président se joue ce mercredi 3 juin 2015.
Vingt-deux équipes seront en lice. Le règlement de ce tournoi stipule qu’en cas de match nul après le temps réglementaire, on procède directement aux tirs au but. Le troisième tour est, quand à lui, programmé pour ce samedi 6 et dimanche 7 juin 2015 après le tirage au sort qui sera fait le jeudi 4 juin. Nous rappelons que le vainqueur représentera le Burundi à la Coupe de la Confédération africaine de football.

Kazadi Mwilambwe

 
Ouvrir