Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CAN CAMEROUN 2021> Préparatifs des Hirondelles du Burundi

Dix neuf joueurs sélectionnés pour les matchs contre la République Centrafricaine et le Maroc

 

Le sélectionneur national des Hirondelles du Burundi, Alain Olivier Niyungeko, a officiellement dévoilé, le samedi 2 novembre 2019, la liste de dix neuf joueurs qui vont affronter la République Centrafricaine et le Maroc pour le compte des éliminatoires aller de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2021. Le capitaine Saido Berahino sera absent pour les deux rencontres. 

 

Pour cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations dont la phase finale va se dérouler au Cameroun en juin et juillet 2021, le Burundi est dans le groupe E avec le Maroc, la République Centrafricaine et la Mauritanie. Hormis le Maroc, les deux autres équipes sont à la portée du Burundi.Le premier match des Hirondelles du Burundi, ce sera contre les Fauves Centrafricaines, le 13 novembre 2019 à Bangui, la capitale centrafricaine et le deuxième match, ce sera à Bujumbura le 19 novembre 2019, contre le Maroc. Pour la troisième et dernière journée des poules, les Hirondelles se croiseront  en Mauritanie, à Nouakchott, la capitale mauritanienne, du 31 août au 8 septembre 2020.Le rassemblement des Hirondelles est prévu à Nairobi, la capitale kenyane, les entrainements se dérouleront pendant quatre jours, du 8 au 11 novembre, avant d’atterrir à Bangui, le mardi 12 novembre. Nous nous devons de signaler que sur la liste des Hirondelles, il y a deux nouveaux joueurs à savoir Parfait Bizoza (Raussof, Norvège) et Liongola Jordi (Royal Antwerp, Belgique). Tous les deux sont des milieux du terrain. Le capitaine des Hirondelles, Saido Berahino, sera absent pour les deux matchs suite à une blessure lors de l’entrainement avec son équipe.Du côté de la République Centrafricaine, le sélectionneur François Zahoui anime, ce mardi 5 novembre, un point de presse où il va dévoiler la liste des 23 joueurs qui affronteront le Burundi et la Mauritanie, respectivement les 13 et 19 novembre. Entre temps, les entrainements ont démarré, le lundi 4 novembre, avec les joueurs locaux. 

Les dix neuf Hirondelles convoquées

Gardiens

1.Ndikumana Justin (Bandali fc, Kenya),    2.Jonathant Nahimana (KMC, Tanzanie)

Defénseurs :

3.Frederic Nsabiyumva (Chippa united Afrique du sud), 4.Moussa Omar (Police, Rwanda), 5.Ngando Omar (Al Bachael, Oman), 6.Diamant Ramazani (KSC Lokeren, Belgique), 7.Joël Bacanamwo (Exelsior Virton, Belgique)

Milieux

8.Enock Nsabumukama (Zesco united, Zambie), 9.Gaël Duhayindavyi (Mukura vc, Rwanda), 10.Christophe Nduwarugira (Varrim sc, Portugal), 11.Parfait Bizoza (Raussof, Norvège), 12.Shassir Nahimana (Al Antesar club, Arabie Saoudite), 13.Liongola Jordi §Royal Antwerp, Belgique)

Attaquants

14.Mohamed Amissi (Heraclès, Hollande), 15.Bienvenue Kanakimana (Atlanta united, Etats-unis), 16.Bonfils Caleb Bimenyimana (Atlantas Klaipeda, Lituanie), 17.Amissi Cedric (Al Taawon, Arabie Saoudite), 18.Abdul Fiston (Enppi club, Egypte), 19.Elvis Kamsoba (Melbourne victory, Australie).

Kazadi Mwilambwe

 

EQUIPE RUMURI> Etat des lieux du handball féminin

Le progrès  continue à se remarquer

 

IMG 1572L’équipe féminine Rumuri de handball  date de 2002. Contrairement aux équipes fémines dans les disciplines autres que le handball où les équipes féminines se classent 2è après celles masculines, cette dernière prend le devant depuis son existence. Comme le signale  Hillarie Bukeyimpundu, capitaine, le handball féminin monte de niveau au sein de l’équipe féminine Rumuri. 

 

Comme l’affirme la capitaine Bukeyimpundu, le pas franchi par l’équipe féminine Rumuri de handball est satisfaisant. En tenant compte des  compétences actuelles de son équipe, elle affirme que le progrès du handball féminin continue à se remarquer.L’interlocutrice fait savoir que c’est en 2002 qu’est née l’équipe féminine de handball. C’était dans le souci d’éveiller les filles aux jeux sportifs étant donné qu’à cette période, on assistait à l’émergence des seules équipes masculines dans la plupart des disciplines sportives.  Avec cette première équipe féminine  de handball  ayant l’origine au campus Kiriri, les filles  de ce milieu et de ses environs se sont  éveillées et ont apprécié le jeu comme le témoigne Mme Bukeyimpundu. Elle poursuit que les autres filles qui ignoraient les jeux sportifs ont, elles aussi, été surprises de leurs compétences en handball en comparaison avec l’équipe des garçons qui existait déjà « C’est de cette équipe que j’ai appris que les filles sont aussi performantes que les garçons en matière de jeux sportifs », témoigne notre source. La capitaine Bukeyimpundu fait savoir que , grâce aux performances de cette première équipe féminine de handball, les autres filles se sont jointes à leurs aînées dans cette discipline. C’est ainsi que les équipes féminines de handball se multiplient à Bujumbura, mais l’équipe Rumuri reste au premier rang. La handbaleuse Bukeyimpundu a aussi signalé que  pas mal de coupes et médailles ont été remportées par son équipe en plus des sorties à l’extérieur du pays. En tenant compte de la force et technique utilisées dans le jeu de handball et que l’équipe féminine Rumuri reste  au premier rang, Mme Bukeyimpundu est convaincue de la performances des filles dans n’importe quel jeu sportif. Elle appelle les filles à s’éveiller et aimer les jeux sportifs, dans n’importe quelle discipline, car elles en sont capables. Selon elle, cella pourrait aussi être leur opportunité d’exhiber leurs talents, ce qui les conduirait à leur célèbrité.

Eric Sabumukama

 
Ouvrir