Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SLAM POESIE> Entretien avec la championne burundaise sur son expérience

La coupe d’Afrique de Slam poésie, parmi les compétitions auxquelles elle a participé

00000aqHuguette Izobimpa est une  jeune Burundaise amatrice et joueuse du slam poésie. En 2018, elle a été couronnée championne de la première édition du championnat burundais de  Slam poésie et a aussi représenté le Burundi dans la coupe d’Afrique qui s’est déroulée au Tchad. Dans un entretien qu’elle a accordé à la rédaction du quotidien Le Renouveau, elle  parle de son expérience et des avantages qu’elle a tirés de son parcours.

Mlle Izobimpa fait savoir qu’elle a commencé sa carrière de slam poésie  depuis 2014.  Dès lors, elle a participé à différentes compétitions nationales jusqu’en 2018 où elle a remporté la première édition du championnat  burundais  de slam poésie. « Quand j’arrivais en demi-finale, je ne croyais pas remporter la finale, mais par courage et persévérance, voilà que j’ai été  couronnée la championne», a-t-elle indiqué.Le couronnement de championne  burundaise de Slam poésie en 2018 a été un bon début pour Mlle Izobimpa ; elle a commencé à avoir des opportunités de rencontrer les slameurs d’autres pays dans différentes compétitions. « Après la République démocratique du Congo et le Rwanda, j’ai rejoint le Tchad pour participer à la première édition de la coupe d’Afrique de Slam poésie », indique-t-elle. «Là-bas, j’ai rencontré d’autres slameurs africains et  je  représentais tout un pays, le Burundi. J’ai eu l’occasion de faire face à d’autres scènes et j’ai  pu montrer  ce que j’avais », poursuit la slameuse Izobimpa. Elle continue en précisant qu’avec ce qu’elle a fait sur la scène tchadienne, les slameurs venus d’autres pays ont vu que quand même le slam burundais atteint  un niveau considérable. Huguette Izobimpa a aussi  participé  aux différents festivals au Burundi comme à l’étranger. Grâce à ce parcours, a-t-elle  fait savoir, elle a bénéficié  de beaucoup de connaissances dans  différents pays qui peuvent l’appuyer dans tel ou tel autre projet du fait que nombre de personnes ont vu sa capacité de faire. Tenant compte des avantages de participer à des compétitions de slam poésie, Mlle Izobimpa invite ceux qui  ont  des talents en la matière à se faire inscrire pour participer à la deuxième édition du championnat burundais de Slam poésie prévu au mois de mars 2020.

Eric Sabumukama

 

LE THEATRE DANS LA REGION DES GRANDS LACS> Témoignages des acteurs

«La compréhension et la bonne cohabitation entre nos pays sont possibles»

 Des acteurs burundais, congolais et rwandais ont participé à des représentations de théâtre dans les trois pays. C’est une expérience qui s’est déroulée en 2018 et récemment en janvier 2020 par des équipes différentes. 


Arthur Ban, un Burundais membre de cette équipe la présente comme l’une de ses plus belles collaborations d'humour. « Ce spectacle créé avec les prénomés Espoir, Joyeux, Michael et Christian autour des réalités sociales et de la région des Grands lacs était le 19 janvier 2020 à sa 4e représentation dans sa tournée régionale. Après le spectacle, notre public rigole mais aussi se pose de bonnes questions sur leur place et leur responsabilité dans la gestion de la société où ils vivent», a-t-il dit. Selon lui, cette collaboration entre les artistes du Burundi, du Rwanda et de la RDC témoignent que la compréhension et la bonne cohabitation entre nos pays sont possibles.                       

En janvier 2018, un projet de théâtre pour la paix dans la région des Grands lacs réunissait également des acteurs des trois pays. Do Nsoseme Dora, une Congolaise actrice dans ce théâtre écrit dans « Culture et identité» qu’elle a été agréablement surprise que des ressortissants de ces pays se mettent ensemble pour travailler sur un même projet.les prénommés «Le projet de théâtre auquel j’ai participé s’appelle Les supers héros de la cohésion sociale, un projet de Théâtre et Réconciliation. C’est un outil transformateur qui apporte un message de réconciliation et d’espoir. Il y a donc des scènes où on se bat entre nous, on se dispute la terre, on se souvient de nos morts, on parle des préjugés entre les peuples de la région des Grands lacs, etc. Ensuite, nous disons que nous voulons que l’on change de comportements, parce que les conflits ont beaucoup duré et que cela ne fait que verser du sang», a-t-elle souligné. Selon elle,dans l’équipe des acteurs, il y avait des ex-enfants soldats, l’un d’eux a été sauvé par le théâtre. «Il n’avait pas les moyens de s’exprimer mais grâce au théâtre il a fait la paix avec son passé».Le théâtre peut amener les peuples à se réconcilier et à cultiver la paix. Les acteurs déjà cités le proposent comme l’une des actions à mener sur une longue liste pour que nos mentalités évoluent. 

Grâce-Divine Gahimbare

 
Ouvrir