Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

20 avril>Journée de la langue chinoise

Quand la langue chinoise devient une réalité à l’Université du Burundi

 

L'Onu (Organisation des Nations unies) a décrété le 20 avril comme étant la journée de la langue chinoise. Une langue qui prend de plus en plus une dimension internationale avec plus d’1,5 milliards de locuteurs. Au Burundi, la langue a été introduite à l’Université du Burundi à travers l’Institut Confucius.

 

DSC 0028D’après la bloggeuse française M. Béatrix, en France, le mandarin est devenu la cinquième langue étrangère enseignée. Soit plus de 33 000 élèves qui ont choisi d'apprendre le chinois en 2012. D'après Cécile Bertrand, fondatrice de l'«Institut du Chinois», interrogée par Anaïs Lefébure de «Jol Press», sur un curriculum vitae, parler chinois devient un critère de sélection à l'embauche dans des domaines tels que l’achat, le commerce, l’export, le luxe, le tourisme, le négoce du vin, mais aussi pour des ingénieurs qui souhaitent s'expatrier en Chine pendant quelques années. Ici, il importe de rappeler que beaucoup de Chinois ne parlent pas anglais.
Interrogée sur la difficulté de l'apprentissage de cette langue, Cécile Bertrand a rappelé qu'il se faisait progressivement, qu'il ne fallait pas être trop pressé parce que l'oral et l'écrit sont très séparés, l'apprentissage des caractères nécessite beaucoup de travail personnel parce qu'il s'appuie sur la mémoire visuelle.
Ayant demandé à l'équipe du site de l'Onu en français des précisions quant à la date précise de cette journée (qui semble varier selon les sources), voici ce qu'ils ont répondu à Béatrix B. :
«La date de la Journée de la langue chinoise a été sélectionnée au moment de Guyu («Pluie de Millet») - 6e des 24 termes solaires dans les calendriers traditionnels d'Extrême-Orient - pour rendre hommage à la Cangjie, une figure très importante dans la Chine ancienne ».

La date varie tous les ans selon le calendrier solaire.

Cette journée, comme les cinq autres journées de langue telles que l’anglais, l’arabe, le français, l’espagnol et le russe, est célébrée à l'initiative du Département de l'information de l'Onu afin de mettre en avant le multilinguisme et la diversité culturelle. Ces journées servent également à promouvoir l'utilisation équitable des six langues officielles au sein de l'organisation.

Introduction du chinois dans quelques facultés à l’Université du Burundi

Au début, le Chinois a commencé par être enseigné à l’Institut Confucius mais actuellement certaines des facultés et instituts de l’Université du Burundi l’ont déjà intégré dans leurs programmes d’enseignement. Le responsable de cet institut, professeur Joseph Nzeyimana, a fait savoir que cette langue est actuellement une réalité au Burundi. Et de préciser que l’institut Confucius a déjà commencé à s’étendre dans d’autres campus de l’Université du Burundi comme le campus Zege à Gitega. Même le diplôme délivré est reconnu internationalement.
Pour certains étudiants bénéficiaires de cette formation, le fait qu’il y a une journée que les Nations unies ont dédié à la langue chinoise est très encourageant. Seulement, il reste à sensibiliser les Burundais sur le nécessité d’apprendre cette langue, une des principales au sein de l’Onu, a-t-on appris au Campus Mutanga. Nos interlocuteurs vont très loin et proposent que la langue chinoise soit enseignée dans les écoles secondaires.

AMEDEE HABIMANA

Ouvrir