SECTEUR DE L’EAU POTABLE > Réunion de coordination

Une occasion de se ressaisir

Le ministère de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines a organisé le mardi 8 septembre 2020 en province de Gitega une réunion de coordination de tous les intervenants dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement de base. Elle rentre dans le cadre de la bonne gouvernance du secteur.

Le gouvernement vise l’amélioration de la qualité, la disponibilité et la gestion des infrastructures d’assainissement de base, dit M. Uwizeye (au micro).
(Photo Lucie Ngoyagoye)

Dans son discours d’ouverture des activités, Abraham Uwizeye, ministre en charge de l’hydraulique a rappelé aux participants que le gouvernement du Burundi a adopté un Plan national de développement, horizon 2018-2027 (PND) auquel tout partenaire doit s’aligner. L’objectif de la présente réunion est donc l’évaluation des activités réalisées et de faire un aperçu de la planification pour l’année 2020-2021. Il s’agit aussi d’un bon cadre d’échange mais aussi une occasion de se ressaisir et de réorienter les actions.
Le secteur de l’eau et de l’assainissement s’entend comme étant une cohésion des sous-secteurs utilisateurs des ressources en eau et assainissement ainsi que toute activité concernant leur gestion ou visant à assurer leur protection et disponibilité en faveur des générations actuelles et futures. Le gouvernement vise l’amélioration de la qualité, la disponibilité et la gestion des infrastructures d’assainissement de base dans les ménages, dans les établissements et lieux publics selon la spécificité du milieu tant urbain que rural.

Un contexte exceptionnellement atroce
M. Uwizeye fait savoir que le monde vit aujourd’hui un contexte exceptionnellement atroce dû à la pandémie de la Covid-19. Les efforts consentis dans le secteur de l’eau et de l’assainissement seront vains si on n’intègre pas une lutte acharnée contre ce fléau dévastateur. Le gouvernement a pris beaucoup de mesures allant dans le sens de la sensibilisation des populations et accordé des facilités sur l’acquisition de certains produits d’hygiène comme le savon et autres games.
M. Uwizeye indique qu’à travers le ministère en charge de l’énergie, des réhabilitations et constructions des sources aménagées ainsi que l’aménagement de longs réseaux d’adduction d’eau potable sont déjà entrepris. Des réformes sont en cours pour améliorer la gestion des bornes fontaines publiques.

Une avancée significative en matière de l’eau et de l’assainissement
Venant Manirambona, gouverneur de la province de Gitega, a fait savoir que la province de Gitega a réalisé une avancée significative en matière de l’eau et de l’assainissement. Mais, à cause de la démographie galopante qui s’observe, des défis à relever dans le développement des centres urbains, les écoles, les marchés. La désignation de la province de Gitega comme capitale politique du pays a fait qu’il y ait un impact sur les ressources en eau potable qui étaient disponibles.
M. Manirambona souligne qu’à la suite d’une forte pression, il est urgent de penser à augmenter l’eau potable. L’administration est en train d’organiser des activités qui entrent dans le cadre de relever certains défis au niveau de l’eau potable et de l’assainissement. Par rapport à l’assainissement, on est en train d’organiser la population au niveau des collines. On pense également à réaliser beaucoup d’activtés dans la ville de Gitega pour que l’assainissement y soit une réalité. Des coopératives se mettent aussi en place pour que les déchets soient collectés et puissent être valorisés afin qu’ils soient bénéfiques pour la patrie.

Lucie Ngoyagoye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *