RAPATRIEMENT> Les Burundais réfugiés dans divers pays

Ils sont nombreux à demander le retour au bercail

Les réfugiés burundais regagnent de jour en jour leur bercail. A part ceux de Tanzanie qui rentrent régulièrement depuis quelques temps et ceux de Mahama au Rwanda dont la première vague a été accueillie le 27 août 2020, les Burundais demandeurs d’asile en Namibie et ceux réfugiés dans le camp de Nakivale en Ouganda prient le gouvernement burundais de les aider à se rapatrier.

Un autre convoi de 662 Burundais dont 224 ménages a regagné le pays natal et été accueilli au poste frontière de Mugina en province de Makamba.
(Photo Blandine Niyongere)

Le deuxième convoi de rapatriés en provenance de Mahama est attendu le jeudi 10 septembre 2020. Les Burundais qui sont récemment rentrés du Rwanda ont déjà regagné leurs ménages. Cela ressort des informations recueillis auprès du ministère de l’Intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique via son compte tweeter. Ils sont attendus toujours au poste frontière de Gasenyi-Nemba en province de Kirundo. Il est prévu que, désormais, deux convois seront accueillis par semaine.
Comme à l’accoutumé, les refugiés rentrant en provenance de la Tanzanie continuent de regagner en grand nombre leur pays natal. On compte 423 Burundais rassemblés en 140 ménages qui ont été accueillis au poste frontière de Mugina en province de Makamba. D’autres avaient été accueillis au même poste frontière. Ils étaient au nombre de 829 rentrant de la Tanzanie. Ils sont composés de deux cent vingt-neuf ménages. Un autre convoi de 662 Burundais dont 224 ménages a regagné le pays natal et accueilli toujours au poste frontière de Mugina.
Dans les jours à venir, 1 041 réfugiés et demandeurs d’asile burundais sont attendus au Burundi. Cela est ressorti d’une conférence tripartite tenue le 31 août 2020 entre le Haut commissariat des Nations unies pour les refugiés «HCR», le Burundi et la Namibie.
Après les réfugiés burundais du camp de Mahama au Rwanda, ceux de Nakivale Settlement en Ouganda ont écrit une lettre au président de la République Evariste Ndayishimiye pour solliciter leur rapatriement. Ainsi, le ministère de l’Intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique attend l’ordre et les orientations pour mettre en marche le train pour leur rapatriement digne et légal.
Le premier convoi en provenance de Mahama accueilli le 27 août 2020 a déjà regagné les ménages d’origine depuis le dimanche 6 septembre 2020 sauf une famille de six personnes mise en quarantaine à la suite du père de la famille testé positif à la covid-19.

Blandine Niyongere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *