APICULTURE> Son intérêt pour l’autonomisation familiale

« Elle est une source de revenus»

L’apiculture est l’élevage des abeilles. Elle aide dans l’autonomisation familiale. L’exemple est celui d’un habitant de la commune Kayogoro dans la province de Makamba Isaac Niyungeko que nous avons rencontrer le vendredi 21 août 2020. Il se réjouit de la production de son activité.

L’apiculture peut devenir une source de revenus si elle est bien exploitée (Photo tirée d’Internet)

Certains produits comme le miel, la cire, la gelée ou la propolis issues de l’apiculture sont principalement utilisés pour prévenir et traiter de différentes maladies. Il y a des gens qui se focalisent sur la recherche du miel en vue de trouver de l’argent, précise M. Niyungeko. Ce dernier fait savoir qu’il y a quelques temps, il vivait de l’agriculture. Il n’a pas voulu aller ailleurs à la recherche d’un travail, mais, il a pris le temps de réfléchir en vue d’avoir une autre occupation. « Ayant évolué dans un milieu où je pouvais voir des ruches dans mon voisinage, cela ne m’a pas pris beaucoup de temps pour commencer. Il y a plus de trois ans que je pratique cette activité apicole», dit-il.
A la question de savoir la quantité de sa production annuelle, cet apiculteur qui travaille individuellement signale que chaque fois qu’il récolte, il vend immédiatement son rendement aux vendeurs qui font le commerce du miel. Tout simplement, il reconnait que ce métier lui permet de trouver quelques moyens pour subvenir à certains de ses besoins familiaux.

Un métier qui demande de la patience
Avec une petite expérience dans l’apiculture, cet éleveur des abeilles affirme que ce domaine d’élevage demande une patience pour arriver à la récolte. Pourtant, il déplore le manque de moyens financiers pour pouvoir utiliser des ruches modernes afin d’augmenter la production. Car, souvent, dit-il, ce sont des ruches traditionnelles qui sont utilisées.Compte tenu de l’importance du miel pour la santé humaine, M. Niyungeko demande que l’élevage d’abeilles puisse être pris en main à travers des formations en vue de le promouvoir. Car, certaines personnes pensent que l’apiculture est pratiquée seulement par ceux qui l’ont héritée de leurs grands-parents. En plus, elles ignorent que l’élevage d’abeilles est une source de revenus comme d’autres domaines d’activités, ajoute-t-il.

Claude Hakizimana (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *