ENFANTS EN SITUATION DE RUE> Recrudescence du phénomène

Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour lutter contre ce phénomène

Des gens se lamentent que le retour des enfants en situation de rue prenne une allure inquiétante car ils sont redevenus très nombreux. Le directeur du département de l’Enfant et des familles au ministère de la Solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre, Ignace Ntawembarira indique que le gouvernement du Burundi ne ménagera aucun effort pour lutter contre ce phénomène.

Selon M. Ntawembarira, il y a des enfants qui fréquentent la rue pendant la journée et qui rentrent le soir.
(Photo d’archives)

Au moment où les enfants viennent de reprendre le lundi 7 septembre 2020 le chemin de l’école, le phénomène des enfants en situation de rue prenne une allure inquiétante. Dans la ville de Bujumbura, on remarque un grand nombre d’enfants en situation de rue qui courent derrière les véhicules pour demander de l’argent. Il y a des endroits où ces enfants s’observent beaucoup surtout devant les feux tricolores. Les gens commencent à s’inquiéter que ce phénomène est redevenu très remarquable surtout dans la période des grandes vacances.

Les grandes vacances y seraient pour quelque chose
M. Ntawembarira fait savoir que l’ampleur de ce phénomène s’est remarquéesurtout dans la période des grandes vacances. Pour lui, les administratifs à la base jouent un rôle important dans la lutte contre les enfants en situation de rue. Le problème est qu’il y a eu un relâchement de la part de ses administratifs dans la lutte contre le phénomène pendant la période électorale. Les enfants ont profité de cette situation et ont regagné la rue. Il y a une partie des enfants en vacances qui vont dans la rue pendant la journée et qui rentrent le soir chez eux. Ces enfants ont pris la mauvaise habitude pour mendier de l’argent surtout auprès de ceux qui sont dans les véhicules. C’est parce qu’ils ont peut être besoin d’argent pour acheter le matériel scolaire. Cela à cause des problèmes familiaux qui s’observent dans certaines familles.
M.Ntawembarira se dit qu’avec la rentrée scolaire, il sera facile de connaitre ceux qui sont réellement des enfants en situation de rue. Dans ce cas, le ministère en charge des affaires sociales, avec ses partenaires qui œuvrent dans la protection de l’enfant, va commencer les procédures de réinsertion familiale.

Un concours de tout le monde
Toutefois, notre interlocuteur précise que la lutte contre les enfants en situation de rue demande un concours de tout un chacun. C’est pourquoi le monde doit s’impliquer dans la lutte contre ce phénomène. Les parents doivent être les premiers dans l’éradication du phénomène. Il est vrai qu’il y a des familles qui ont des difficultés pour subvenir aux besoins de leurs enfants mais la meilleure solution n’est pas de les laisser dans la rue, estime-t-il. Ainsi, les parents doivent comprendre qu’ils jouent un grand rôle dans la réinsertion familiale des enfants en situation de rue.

Multiplier les efforts
M. Ntawembarira prend l’occasion d’ interpeller toute personne concernée dans la lutte contre le phénomène des enfants en situation de rue, c’est-à-dire les parents, les administratifs à la base et les associations qui œuvrent dans la protection de l’enfant, à multiplier les efforts pour éradiquer le phénomène. En ce qui concerne le gouvernement, à travers le ministère de la Solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre celui-ci ne ménagera aucun effort pour lutter contre le phénomène.

Fides Ndereyimana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *