MINISTERE EN CHARGE DU GENRE> Déclaration sur la campagne des seize jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et filles, édition 2020

Péreniser les acquis

Imelde Sabushimike interpelle la population à répondre massivement aux cérémonies du lancement officiel de la campagne (Photo Emelyne Iradukunda)

Le 25 novembre de chaque année, le Burundi se joint au monde entier pour lancer officiellement la campagne des seize jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles. C’est dans ce cadre que le ministère de la Solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre a sorti, le mardi 24 novembre 2020, une déclaration y relative. Le thème retenu cette année est : « Orangeons le Burundi, ensemble pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles ».
La ministre de la solidarité nationale, des affaires sociales et du genre Imelde Sabushimike, a indiqué que cette période commence le 25 novembre et se termine le 10 décembre. La campagne est organisée en vue de se joindre aux nombreuses femmes et filles victimes des violences basées sur le genre qui, par conséquent, ne contribuent plus convenablement au développement de leurs familles. Elle constitue également une occasion d’auto-évaluation pour les intervenants dans le secteur de la lutte contre les violences basées sur le genre. Le but est de pérenniser les acquis et d’adopter les meilleures stratégies pour surmonter les contraintes et les défis persistants. Mme Sabushimike a fait savoir que le thème retenu cette année est : « Orangeons le Burundi, ensemble pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles ».

Interpeller la consience de tout le monde
« Le thème a été choisi en vue d’interpeller la conscience de tout un chacun à s’impliquer davantage dans la lutte contre ce phénomène qui mine toute l’Humanité, en vue de construire un Burundi qui rayonne », a dit la ministre Sabushimike.
La journée intervient au moment où le gouvernement du Burundi continue à renforcer ses interventions en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes. Le gouvernement le fait notamment à travers la promotion de son autonomisation, la prévention efficace contre ce fléau et la prise en charge des victimes en renforçant les centres de prises en charge intégrée des victimes.
Vulgarisation de la loi spécifique
Mme Sabushimike a indiqué que le lancement officiel de la campagne des seize jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles, édition 2020, aura lieu le 27 novembre 2020 au chef-lieu de la province de Muramvya.
Au cours de cette campagne, plusieurs activités seront organisées autour du thème retenu à travers tout le pays. Il s’agit entre autres de la vulgarisation de la loi spécifique portant prévention, protection des victimes et répression des violences basées sur le genre à l’endroit des différents leaders communautaires.
Elle interpelle alors la population à répondre massivement aux cérémonies du lancement officiel de cette campagne et aux différentes activités qui seront organisées. Elle invite également tout un chacun à s’impliquer davantage dans la promotion des droits de la femme afin de la permettre de participer d’une manière effective dans le développement de sa famille et de sa patrie.

Emelyne Iradukunda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *