CHINE> Le système éducatif

Il a évolué avec le temps

Se basant sur l’éducation confucéenne, un document relatant l’évolution du système éducatif chinois « La culture chinoise » par Shi Zhongwen et Chen Qiaosheng nous indique les grandes lignes de l’importance de Confucius dans l’éducation chinoise ancienne. L’éducation à l’ancienne se caractérise essentiellement par l’initiative de la forme, la créativité et la pensée, l’indépendance académique et systématique de l’expression.

Les écoles auraient apparu lors de la dynastie de Xia ou l’époque d’avant. Les grands éducateurs dont Confucius et Mozi ont mené des tendances de l’époque en lançant l’application des enseignements privés. Le système éducatif a suivi un cours évolutif. Ainsi, l’éducation à l’ancienne se caractérise par l’initiative de la forme, la créativité et la pensée, l’indépendance académique et systématique de l’expression. A cette époque de nombreuses œuvres théoriques exercent une influence profonde. Ce sont les œuvres telles que les analectes de Confucius, Mencius, Dao de Jing, zhuanzi, Xunzi, etc.
Sous la dynastie des Hans, l’empereur Wu a adopté le confucianisme comme idéologie politique en abandonnant les autres écoles. L’éducation des Hans a consisté essentiellement en Confucius accompagné par la théorie du Yin-Yang. Désormais, le système éducatif chinois était devenu complet et unifié. Le système éducatif s’est étendu en particulier dans les domaines liés directement à la bureaucratie administrative. Ce dernier revêt une signification très grande dans l’histoire de l’ancien système d’éducation chinoise.
Durant la dynastie des Hans, l’Etat exerce le système de sélection des fonctionnaires mettant un accent particulier sur l’acquis des savoirs de littérature, classiques, ethnies, affaires militaires et agriculture. Mais les domaines classiques occupaient toujours une place préponderante.
Il faut signaler que l’éducation confucéenne avait une puissance très forte. Elle a joué un rôle historique irremplaçable devant les questions de maintien de la culture des plaines centrales. Cela a aussi permis de protéger l’économie agricole, la stabilité de la société et la promotion de l’unification de l’Etat.

Document exploité par Blandine Niyongere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *