ARCT> Les arnaques sur les réseaux sociaux

Elles sont dues au piratage des comptes

« Il ne faut pas publier n’importe quoi sur facebook, » a indiqué Le directeur technique de l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications, M.Hakizimana. (Photo Apollinaire Ndikuriyo) Elles sont dues au piratage des comptes

Les utilisateurs des réseaux sociaux en général et ceux du réseau social Facebook en particulier, doivent être vigilants. Actuellement, des vols sous forme d’arnaque sur les réseaux sociaux sont très fréquents. L’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications fait un clin d’œil à la population en général et aux utilisateurs des réseaux sociaux en particulier.

Le directeur technique de l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications, Constaque Hakizimana nous a accordé un entretien sur le vol organisé sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux, peuvent actuellement être transformés en un outil de vol. Ainsi, certains utilisateurs des réseaux sociaux piratent des comptes facebook afin d’arnaquer les gens. Ces arnaqueurs utilisent souvent des comptes de hauts cadres. « Nous faisons un clin d’œil à la population en général et aux utilisateurs des réseaux sociaux en particulier de tirer plus d’attention sur les informations qui y passent avant de les partager ou d’en tirer une conclusion, » a dit M. Hakizimana.

Toutes les données sont classables
Toutefois, l’interlocuteur a signalé que l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications est en processus de créer des relations de collaboration. « Nous sommes en processus de signer un contrat de collaboration avec la plateforme Facebook pour la lutte contre le piratage des comptes, pour les protéger. Nous signalons que les codes Whatsapp sont aussi piratés. Nous demandons par conséquent aux utilisateurs des réseaux sociaux de prendre des précautions. Pour cela, nous interpellons quiconque est victime de toutes sortes d’arnaques de veiller venir nous le signaler. Nous procédons à l’arrêt immédiat du compte utilisé pour escroquer les gens », a poursuivi M. Hakizimana. Selon lui, toutes les données sont en effet classables, rien ne se perd. Il a saisi cette occasion pour faire un clin d’œil aux utilisateurs qu’il ne faut pas publier n’importe quoi sur Facebook. Il a également informé qu’il y a d’escroqueries en autre type sur les transactions de monnaies électroniques. Là aussi, il faut se rendre à l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications pour faire vérifier l’appareil utilisé.
« L’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications est à votre disposition enfin de vous rendre service à tout moment, » a jouté M. Hakizimana
Apollinaire Ndikuriyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *