LECTURE> Vernissage du roman Les paillettes

Jeanne d’Arc Nduwayo, auteur du roman, marque
la force de la femme

L’admiration de la production littéraire est partagée (Photo Alfred Nimbona)

La secrétaire permanent au ministère des Affaires de la Communauté est-africaine, de la jeunesse, des sports et de la culture, Godefride Hakizimana, a lancé officiellement, le jeudi 5 novembre 2020 le roman, les paillettes écrit par Jeanne d’Arc Nduwayo. L’écrivaine insiste dans ce roman sur l’amour et la bravoure. Satisfaite du travail abattu, Mme Nduwayo appelle les autres femmes et filles à produire d’autres œuvres littéraires.

Lors du lancement officiel du vernissage du roman Les paillettes, la secrétaire permanent Godefride Hakizimana a félicité l’auteure de cette œuvre littéraire. En effet, elle reconnaît combien d’efforts physiques et intellectuels il faut fournir pour arriver à la produire. Elle indique que le gouvernement soutient la production des œuvres littéraires. Concrètement, il a mené des actions allant dans ce sens. Il s’agit notamment de la mise en place de l’Office burundais du droit d’auteur et du droit voisin afin de permettre à chaque artiste burundais ou étranger résidant sur le sol burundais de faire enregistrer ses œuvres pour leur protection.

Un roman social et sentimental
Jeanne d’Arc Nduwayo dit que son roman est social et sentimental avec l’amour et la bravoure dedans. Le récit de la narratrice fait le portrait d’une femme qui arrive à atteindre ses objectifs dans une société dirigée par l’homme. Elle fait remarquer comment la société ne permet pas à la femme de s’épanouir. Ce roman sensibilise la femme à l’estime de soi, à améliorer ses capacités pour atteindre ses objectifs pour son épanouissement. La production de ce roman aura pris quatre ans à Mme Nduwayo. Il faut du courage. Trouver une personne pour relire le manuscrit dans une société qui n’aime pas la lecture n’aura pas non plus été facile pour elle. Elle a d’ailleurs remercié ceux qui ont eu le courage de le faire. Remplie d’admiration et de satisfaction, Jeanne d’Arc Nduwayo encourage les autres femmes et filles à faire des productions littéraires pour montrer ce dont elles sont capables. Pour ceux qui aiment la lecture, elle les appelle à acheter ce roman pour découvrir des faits sociaux et sentimentaux, de l’amour et la bravoure.

ALFRED NIMBONA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *