SECURITE> Communiqué de presse

Sept cas de vols et plusieurs criminels appréhendés

Dans un communiqué de presse du mardi 27 octobre 2020, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye a présenté sept cas de vol et des criminels appréhendés par la Police.

Dans la nuit du 26 au 27 octobre 2020 vers 3 h du matin dans la zone Gatumba en commune Mutimbuzi de la province de Bujumbura, il y a eu démantèlement d’une bande de criminels qui a mal tourné parce que 4 des 6 criminels qui avaient été appréhendés, ont trouvé la mort. C’est une bande transnationale, bien organisée qui commettait des forfaits non seulement au Burundi mais aussi en République démocratique du Congo. M. Nkurikiye a souligné que les cas les plus illustratifs pour le moment sont des forfaits commis au Burundi notamment le vol perpétré 16 octobre de 460 dollars americains et de 500 000 FBu.
Le 17septembre 2020 dans la commune Mubimbi de la province Bujumbura, la même bande a volé dans un ménage 4 chèvres, 640 000FBu et a blessé la femme de ce ménage. Le 18 septembre 2020 dans la commune d’Isale dans la zone Rushubi, la même bande a tiré et a jeté une grenade qui n’a heureusement pas causé de dégats. La Police a entamé des enquêtes approfondies et est parvenue à identifier la bande criminelle. Elle a appréhendé un des six criminels. Elle a également saisi deux tambours de fusil de type kalachinkov et une grenade à Rubirizi avec 5 chargeurs contenant 195 cartouches.
Les criminels ont voulu désarmer la Police et ont même blessé le responsable de la police en zone Gatumba, lorsque celle-ci a voulu les mettre en prison. Les services de sécurité ont réagi et 4 de ces 6 criminels ont trouvé la mort et deux autres ont pris le large. M. Nkurikiye a remercié la population à travers le comité mixte de sécurité de ces differentes localités qui ont joué le rôle dans l’appréhension de ces criminels.
La nuit du 26 octobre 2020 vers 3 h du matin, une bande de voleurs composée par des sans abris qui se sont organisés en une bande de voleurs à la tir et qui s’adonne au vol des citoyens sur la route qui part de la société de construction Sogea Satom et tout autour du marché de Ngagara dit Cotebu a été démentelée .
Après une planque de la police, cinq de ces criminels ont été appréhendés et en chemin, ils ont voulu désarmer la police. Les balles sont sorties. Deux d’entre eux ont trouvé la mort et les trois autres sont dans les mains de la Police.
Le 24 octobre 2020, près de l’Hôpital militaire de Kamenge vers 10 h, un voleur de véhicule répondant au nom de Stany Nimbona, était parvenu à entrer dans un véhicule et avait commencé à voler certaines pièces. Il a été appréhendé immédiatement par la Police. Le porte parole a présenté un autre cas du 25 octobre 2020 vers 15 h. Il s’agit d’un autre groupe de voleurs constitué par B. N, A.N. et M. N. qui a volé un véhicule en zone urbaine de Kamenge quartier Mirango. La Police les a également appréhendés.
Ces derniers jours, la police a egalement appréhendé Eric Nduwimana et Jean- Marie Nzeyimana accusés d’extorsion. Ce sont des voleurs qui opèrent à partir des motos. Ils s’adonnent à voler en arrachant de force les telephones et surtout les sacs à dos pour les femmes.

De faux documents
M. Nkurikiye a présenté aussi un groupe de faussaires appréhendés le 27 octobre à Kinama, quartier Ngozi, composé de Lionel Bigirimana, Adry David Son Hakizimana, Jospin Nitanga, Cédric Bigirimamana et Rémegie Ntahayo. Ce groupe s’adonnait à l’utilisation du faux et usage de faux. La Police a saisi plusieurs objets, notamment de faux cachés et tampons. Ce groupe avait sur lui un faux cachts du cabinet du maire de la ville, celui du docteur Rénilde Ndayisenga et d’autres cachets des administrations publiques.
Un autre cas présenté est un groupe de consommateurs des stupefiants constitué par Emmanuel Nduwayezu à Kinama, Abdoul Karim Irankunda à Kinindo et Ismael Bizimana à Buterere. Le premier a été appréhendé avec 2 kg de chanvre, le second avec 56 boules de chanvre et le dernier avec 100 boules de chanvre.

Eviter des appels qui demandent de l’argent
Un autre cas présenté par la porte-parole Nkurikiye est un groupe d’escrocs qui usent des noms des hautes personnalités. Ce groupe appréhendé escroquait les gens en utilisant le nom du Premier ministre du Burundi. Ces mêmes gens étaient déjà appréhendés dans des cas similaires.
M. Nkurikiye a fait savoir qu’il existe des organisations qui escroquent la population comme le groupe Cloud one ainsi qu’une autre organisation appelée Action pour la promotion de l’entrepreneuriat par le financement participatif qui est venue encore une fois pour escroquer la population. Elle a déjà encaissé 569 660 000 FBu venant de 8 764 personnes. M. Nkurikiye informe la population que ce genre de commerce ne peut être fait que par l’autorisation de la banque centrale. Il faut que la population évite tout appel téléphonique qui demande de l’argent. Pour tous ces cas présentés, leurs dossiers vont être transmis au Parquet pour la suite.
Eliane Nduwimana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *