OBR> Renforcement des capacités des encadreurs des clubs scolaires « Amis du fisc »

Avoir de futurs contribuables avisés

L’Office burundais des recettes (OBR) a organisé, le mercredi 16 septembre 2020, un atelier de formation à l’endroit des éducateurs encadreurs des clubs scolaires des élèves « Amis du fisc » en vue de renforcer leur capacités. L’objectif est d’avoir des futurs contribuables avisés qui savent bien l’intérêt de payer les impôts et les taxes à temps.
Le porte-parole et directeur de la Communication et des services aux contribuables à l’OBR, Stany Ngendakumana, indique que l’office a lancé le programme depuis 2016 parce que la jeunesse constitue une pépinière de futurs contribuables. C’est à partir de cette catégorie de la population que tous les métiers se déroulent. « Si nous sensibilisons la jeunesse, l’OBR aura des futurs contribuables avisés qui savent bien l’intérêt de payer les impôts et les taxes à temps », explique M. Ngendakumana.

Stany Ngendakumana : « La jeunesse constitue une pépinière des futurs contribuables » (Photo Ezéchiel Misigaro

Des cadres et agents agressés
M. Ngendakumana signale que, depuis la création de l’OBR, ses cadres et/ou agents ont été agressés par les contribuables au cours de l’exercice de leurs missions de sensibilisation, de recouvrement ou de fiscalisation. « Visiblement, les contribuables ne savaient pas l’intérêt de s’acquitter volontairement des impôts et taxes », précise-t-il. Par cette stratégie de sensibilisation à partir de la jeunesse, M. Ngendakumana dit qu’on s’attaque au mal par sa racine. Il s’agit du mal de refus de consentement volontaire de payer les impôts et les taxes et surtout de l’ignorance de l’intérêt de payer ces derniers.

Des résultats palpables et positifs
Le porte-parole de l’OBR rassure que les résultats sont palpables et très positifs. A titre d’exemple, dit-il, parmi les fraudeurs qui ne cessent pas d’être interceptés, il n’en a jamais eu d’élèves ou d’étudiants. Néanmoins, M. Ngendakumana souligne que l’OBR a un défi d’étendre les clubs scolaires «Amis du fisc» sur d’autres écoles car le personnel est peu nombreux au département chargé de la sensibilisation par rapport aux besoins de la couverture nationale au niveau des écoles.
Les éducateurs encadreurs des clubs scolaires des élèves «Amis du fisc» en cours de formation proviennent de vingt-quatre écoles pilotes au niveau national.
Ezéchiel Misigaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *