Municipalite DE BUJUMBURA> Activités du chef de l’Etat

Protéger la population et gérer la chose publique

Le président de la république du Burundi, Evariste Ndayishimiye a tenu, le mercredi 16 septembre 2020, une réunion à l’intention des élus et responsables administratifs de la municipalité de Bujumbura. Il a aussi procédé à l’inauguration des œuvres dans le cadre de la célébration du cinquante-huitième anniversaire de l’indépendance de notre pays.

Les administratifs de la municipalité seront rejoints par le chef de l’Etat pour trouver de solution à certains
problèmes (Photo Kazadi Mwilambwe
)

Selon le porte-parole adjoint à la présidence de la République, Alain Diomède Nzeyimana, dans cette réunion, le chef de l’Etat leur a expliqué l’objectif principal du nouveau gouvernement et leur a donné des messages à transmettre, à leur tour, à la population.
Par le passé, le Burundi était divisé et les gens s’identifiaient en ethnie qu’en Burundais. Ce n’est qu’à partir de 2005 jusqu’en 2018 que le gouvernement a essayé, petit à petit, d’établir un Etat de droit en se basant sur les lois écrites qui mettent en avant le citoyen. La preuve est que si le coup d’Etat de 2015 s’était passé vingt ans avant, la situation allait être catastrophique Mais la population a montré, cette fois-ci qu’elle est soudée et qu’elle ne pouvait plus accepter d’être traitée n’importe comment.
Le chef de l’Etat a bel et bien indiqué que les objectifs du gouvernement sont au nombre de quatre : la mission de protéger, la mission de gérer la chose publique, le rôle du président de la République associé à celui du père de famille ainsi que la satisfaction de la population. Ils ont également parlé de l’organigramme du gouvernement.
Le maire de la ville Jimmy Hatungimana a exposé certains faits comme celui des enfants en situation de rue. Le chef de l’Etat a souligné qu’ils vont chercher ensemble des solutions.
Le président de la République a enfin prodigué des conseils concernant la bonne gestion de la capitale économique pour qu’elle soit beaucoup plus attractive.

La construction de cinq nouvelles salles de classe
Après la réunion, le chef de l’Etat s’est directement dirigé dans la zone urbaine de Gihosha, commune urbaine de Ntahangwa où il a participé avec l’équipe du Flambeau de la paix à la construction de cinq nouvelles classes de l’Ecofo Gihosha.
Dans son message, le président de la République a d’abord rendu grâce à Dieu pour la paix et la sécurité qui règnent dans notre pays. Et d’ajouter qu’il est là pour mettre en pratique les projets de la lutte contre la pauvreté et cette lutte n’est pas pour les faibles mais pour les vaillants.
Selon le président de la République, nous sommes appelés à travailler ensemble pour le développement de notre pays. Le gouvernement doit se préoccuper de la vie de la population pour dire que les problèmes de la population sont également les problèmes du gouvernement. Raison pour laquelle, a poursuivi le président Ndayishimiye, nous devons travailler comme dans une famille où les parents doivent se joindre aux enfants.
Il a enfin appelé la population de la mairie, surtout ceux qui perdent leur temps sur des ligalas, à se mettre au travail et s’occuper par exemple par la culture de choux, de tomates, d’oignons, etc

Le maire est l’œil du gouvernement dans la municipalité
Le chef de l’Etat a salué les réalisations du maire de la ville sortant avant d’accueillir le nouveau, en la personne de Jimmy Hatungimana. Selon le président Ndayishimiye, le maire est l’œil du gouvernement au sein de la municipalité et le gouvernement lui fait confiance. Il a en outre demandé à la population de la municipalité de le respecter et de travailler en collaboration avec lui. Il a souhaité qu’il y ait de bonnes choses qui se disent dans la municipalité et non des plaintes et de la famine au sein de la population.
Le président de la République a fait remarquer aux enseignants qu’ils doivent comprendre qu’ils sont les parents des enfants qu’ils enseignent. Ils doivent donner une bonne éducation à ces derniers car ils passent beaucoup de temps avec eux et de punir quand il le faut.
Le président Evariste Ndayishimiye a enfin passé le Flambeau de la paix au maire de la ville pour le transmettre au gouverneur de la province de Bujumbura.
Une commune en paix
Dans le mot d’accueil, le maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana, avait informé que la commune urbaine de Ntahangwa en paix. La population vaque paisiblement à ses travaux au quotidien. Il a fait remarquer que la grande partie de la population de la commune sont des jeunes.
Après quoi, le chef de l’Etat a procédé à l’inauguration de certaines infrastructures dans le cadre de la célébration du 58e anniversaire de l’indépendance du pays.

Le Centre de santé «Ami des jeunes»
Le chef de l’Etat a coupé le ruban, symbolique avant d’effectuer une visite guidée. Il a enfin signé dans le livre d’or. Parmi les services offerts par le centre de santé «Amie des jeunes», il y a l’urgence médicale, la consultation, le laboratoire, la pharmacie, la maternité, la petite chirurgie, l’échographie, l’hospitalisation, la vaccination, la médecine interne, la pédiatrie, le bloc opératoire, la planification familiale, le centre de dépistage volontaire et de prise en charge du VIH/sida.
En guise de remerciement, le représentant de cette infrastructure sanitaire a remis au chef de l’Etat un cadeau d’une vache.

Trente-cinq mille tôles sont produites par jour par l’Umamebu (Photo Kazadi Mwilambwe)
Le ministre de l’Hydraulique accueille le chef de l’Etat pour l’inauguration de son nouveau building (Photo Kazadi Mwilambwe)

L’usine des matériaux métalliques au Burundi
Après la coupure du ruban symbolique, le chef de l’Etat a également effectué une visite guidée des différentes machines qui fabriquent les tôles à l’usine des matériaux métallique au Burundi. Enfin M.Ndayishimiye a signé dans le livre d’or.
Cette usine a engagé trente-cinq employés ayant des contrats. L’usine côtise pour eux à l’INSS et prélève l’IPR, sur leurs salaires. Des jeunes gens même sans expérience y sont les bienvenus. L’usine est capable de produire 35 000 tôles par jour quand toutes les machines sont en marche. Le nombre de tôles déjà fabriqués est du plus de 101 000 tôles.

Le building du ministère de l’Hydraulique
Pour clôturer la journée, le chef de l’Etat a inauguré le nouveau building du ministère de l’Hydrauliqué, de l’énergie et des mines. Accompagné par le ministre Abraham Uwizeye, le chef de l’Etat a visité cet immeuble de deux niveau avant de signer dans le livre d’or.

Kazadi Mwilambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *