MINISTERE EN CHARGE DE LA SECURITE PUBLIQUE> Communication sur les cas de fraude et de criminalité

Six policiers ont été définitivement révoqués
de la Police nationale du Burundi

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, Pierre Nkurikiye a communiqué, le vendredi 11 septembre 2020 sur les cas des pagnes saisis et le cas de criminalité commis dans la commune Matongo en province de Kayanza. Pour le premier cas, six policiers sont définitivement révoqués de la Police nationale du Burundi.

La police a saisi des pagnes dans la nuit du mercredi 9 septembre 2020 à Kajaga (Photo Fides Ndereyimana)

M. Nkurikiye a fait savoir que, dans la nuit du mercredi 9 septembre 2020, à Kajaga dans la commune Mutimbuzi, la police a appréhendé des criminels fraudeurs qui sont au nombre de 7. Parmi ces fraudeurs, il y a six policiers et une dame à la tête de cette fraude. Il a indiqué que la police a saisi à bord d’un véhicule de police 19 sacs qui contenaient aux environs 1 000 pagnes. M. Nkurikiye a souligné que les policiers qui ont été appréhendés en flagrant délit dans cette fraude sont définitivement révoqués de la Police nationale du Burundi.
M. Nkurikiye a pris l’occasion d’informer tout le public que le combat contre la corruption et la fraude continue et concerne tout le monde. C’est pourquoi il a interpellé les administratifs à la base, les gouverneurs surtout ceux des provinces frontalières des pays voisins de redoubler d’efforts dans la lutte contre la corruption et la fraude.
Le commissaire général de l’Office burundaise des recettes (OBR), Audace Niyonzima, a vivement apprécié la collaboration manifestée par la police nationale dans la lutte contre la fraude. Il demande à la justice de sanctionner les fraudeurs en appliquant la loi dans toute sa rigueur dans l’optique de décourager ce comportement qui ne fait que déstabiliser l’économie du pays.

Six personnes tuées et cinq blessées


Le porte-parole de la Police nationale a également communiqué sur les criminels non encore identifiés qui ont commis un crime d’assassinat dans la commune Matongo de la province de Kayanza. Il a précisé que six personnes dont deux enfants ont été tués sur place, cinq personnes blessées et une autre qui a été enlevée. Ces criminels ont aussi volé dans deux bistrots et deux boutiques de cette localité.
M. Nkurikiye a précisé que les enquêtes continuent dans l’objectif d’appréhender ces criminels. Il a rappelé qu’au Burundi, 95 % des auteurs de crimes sont appréhendés et traduits devant la justice. C’est pourquoi, il a dit que ces criminels seront aussi arrêtés.

Fides Ndereyimana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *