Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Articles

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR> Atelier d’orientation

Sur l’équivalence administrative du diplôme de baccalauréat

 

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a organisé un atelier portant sur l’orientation relative à l’équivalence administrative du diplôme de baccalauréat délivré par les institutions de l’enseignement supérieur au Burundi. Le contenu du rapport de la commission d’analyse comparative des programmes enseignés dans l’ancien système et dans le système BMD (Baccalaureat, master et doctorat) est partagé par les autres techniciens qui étaient présents. Il était également question de l’exploiter en vue de formuler une orientation claire qui devrait guider une élaboration du décret sur l’équivalence administrative du diplôme de baccalauréat. Cet atelier était présidé par le chef de cabinet adjoint à la deuxième vice-présidence de la république Déo-Guide Rurema.

 

ens supM. Rurema a informé que l’atelier portant sur l’orientation concernant l’équivalence administrative du diplôme de baccalauréat délivré par les institutions de l’enseignement supérieur au Burundi est d’importance particulière. Il s’agit de faire une mise au point sur un sujet crucial qui préoccupe aujourd’hui toute la communauté universitaire d’abord et le reste de la population burundaise ensuite. Il s’agit de la question de la valeur administrative des diplômes de baccalauréat décernés par les diverses institutions d’enseignement supérieur du Burundi.
Il a ajouté qu’après la promulgation de la loi N⁰ 1/22 du 30 décembre 2011, portant réorganisation de l’enseignement supérieur au Burundi, les institutions de l’enseignement supérieur ont démarré le système BMD (baccalauréat, master et doctorat). Les plus rapides sont en train de finir la 3e année de ce système et les premiers diplômes de baccalauréat sont déjà délivrés par l’Ecole nationale d’administration. La question d’équivalence administrative du diplôme de baccalauréat délivré dans le nouveau système BMD par rapport au diplôme délivré dans l’ancien système est d’actualité.

Les étapes déjà franchies sont remarquables

M. Rurema a souligné que les étapes déjà franchies pour aboutir au cadre légal définissant l’équivalence administrative du diplôme de baccalauréat sont remarquables. Cela est démontré par l’adoption de certains textes de décret dont le décret portant l’organisation des études du 1er et du 2e cycle universitaire. L’article 33 de ce décret dispose que «être autorisé à s’inscrire dans les parcours de formation conduisant au diplôme de master, les étudiants doivent justifier soit d’un diplôme conférant le grade de bachelier en rapport avec celui du master choisi, soit d’un diplôme conférant le grade de licence ancien système (une licence de 4 ans ou le diplôme du genre équivalent, soit un diplôme Burundais ou étranger admis en équivalence à l’application de la réglementation en vigueur.»
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a désigné une commission de faire une analyse comparative des programmes enseignés dans l’ancien système et dans le système BMD, a-t-il affirmé. Le contenu du rapport de cette commission est partagé par les autres techniciens qui étaient présents. Il était également question de l’exploiter en vue de formuler une orientation claire qui devrait guider une élaboration d’un décret sur l’équivalence administrative du diplôme de baccalauréat.
EZECHIEL MISIGARO
AVIT NDAYIRAGIJE (STAGIARE)

Ouvrir