logo
PPB: Publications De Presse Burundaise,Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Gouvernement du Burundi> Politique de charroi zéro

Vendredi, 13 Juillet 2012 10:22

Etude de faisabilité technique et financière de sa mise en œuvre

 

DSC00093Le ministère des Transports, des travaux publics et de l’équipement a commandité une étude technique et financière de mise en œuvre de la politique du charroi zéro dans les services publics de l’Etat du Burundi. Le rapport provisoire de cette étude a été présenté le jeudi 12 juillet 2012. L’une des recommandations consiste à mettre en place une législation y relative.

L’étude en question a été menée par une équipe de consultants, avec l’appui financier de l’Union européenne et ne concerne pas le charroi des services de sécurité. L’objectif de l’étude était de mettre fin aux divers abus constatés pour qu’il y ait réduction des charges des véhicules de l’Etat.
En présentant le rapport provisoire, un des consultants, Ali Akrouf a indiqué qu’au Burundi, les dimensions du charroi de l’Etat ne sont pas maîtrisées, ni connues réellement, ce qui rend aléatoire les instruments de planification et de contrôle budgétaire relatifs au charroi.
L’étude montre que le charroi de l’Etat coûte très cher au pays, et qu’il y a absence de sanctions à ceux qui l’utilisent mal. Au niveau de l’utilisation, au niveau du carburant et au niveau de la maintenance, le ministère en charge des Transports ne maîtrise pas la gestion. Le consultant a indiqué que les gens ne respectent pas le budget voté et font des dépassements. Il recommande qu’il y ait une politique claire du charroi de l’Etat pour faciliter le travail du ministère ayant le transport dans ses attributions.

Expériences des autres pays

Le consultant a également fait part aux participants des expériences du Rwanda et de l’Algérie. Pour le Rwanda, il a indiqué que l’expérience a échoué, que le pays est sur le point de retourner à la case de départ.
Cependant, a-t-il précisé l’expérience de l’Algérie a réussi. Le pays a instauré le système de crédit des véhicules à des conditions avantageuses à partir des sous-directeurs.

Actions à mener au Burundi

Le ministre en charge du transport, Moïse Bucumi a précisé que dans l’immédiat, son ministère va préparer des projets de loi qui seront analysés par le gouvernement pour la mise en application du charroi zéro. « On voudrait que les véhicules de l’Etat soient uniquement utilisés pour le service de l’Etat » , a-t-il ajouté.

Floride Ndakoraniwe

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir