logo
PPB: Publications De Presse Burundaise,Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ELEVAGE AU BURUNDI>Premier colloque sur les états généraux du secteur

Mardi, 18 Juin 2013 10:55

Améliorer le secteur pour accroître le PIB et le revenu des ménages

 

Du 17 au 21 juin 2013 se tient à Bujumbura, le premier colloque sur les états généraux de l’élevage au Burundi. Organisé par le ministère de l’Agriculture et de l’élevage en collaboration avec ses différents partenaires techniques et financiers, ledit colloque vise l’amélioration du secteur de l’élevage en vue d’accroître le Produit intérieur brut (PIB) et le revenu des ménages.

 

DSC05089Dans son discours de circonstance, le Deuxième vice – président de la république du Burundi, Gervais Rufyikiri a rappelé que depuis la nuit des temps, le Burundi est considéré comme un pays où coule le lait et le miel. En organisant le colloque, le gouvernement burundais se propose comme objectif notamment d’harmoniser les approches d’intervention visant à promouvoir et à moderniser le secteur afin de lui permettre de contribuer à la croissance économique et à la lutte contre la pauvreté.

Changer l’image actuelle de l’élevage

Selon M. Rufyikiri, actuellement l’élevage contribue au PIB pour moins de 5%. Bien plus, il a indiqué que certaines analyses et projections à l’horizon 2020 montrent que, si rien n’est fait, un déficit important de produits animaux sera enregistré. En outre, les éleveurs se plaignent essentiellement de l’insuffisance en qualité et en quantité de fourrage. Face à cette situation, le Deuxième vice – président considère que les échanges qui seront menés au cours du colloque permettront de changer l’image de l’élevage. Le secteur devra ainsi constituer une source d’emplois et de revenus pour la population.

En 2007, l’élevage a contribué à hauteur de 27,2% du PIB agricole et de 12,7% du PIB national

La ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Odette Kayitesi a affirmé que l’élevage contribue significativement au PIB et joue un rôle moteur dans la croissance économique, la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté. Citant l’Institut des statistiques et études économiques du Burundi (Isteebu), Mme Kayitesi a indiqué qu’une étude sur les sources de croissance montre que la contribution en 2007 du secteur de l’élevage au prix du marché se situerait aux alentours de 133 milliards de FBu. Ce qui représente 27,2% du PIB agricole et 12,7% du PIB national. Quant au représentant du Fonds mondial pour l’alimentation au Burundi (FAO), Mohamed Hama Garba, il a émis le souhait que les résultats du colloque constituent un tremplin et un plaidoyer pour une mobilisation accrue des appuis multiformes au secteur de l’élevage.

CONSORTIE HAKIZIMANA

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir