Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AFFLUENTS DU LAC TANGANYIKA> Etat de pollution dans la commune Rumonge

Les paramètres témoignent du phénomène de pollution

 

Certains paramètres analysés sur les rivières Murembwe, Dama et Munege, dans la commune Rumonge ont des teneurs dépassant les normes de rejet acceptables dans l’environnement. C’est ce qui ressort de l’analyse dernièrement effectuée sur certains affluents du lac Tanganyika.

 

Les paramètres qui ont été analysés sont la matière en suspension (MES), l’arsenic (As), la demande biologique en oxygène sur cinq jours ( DBO5 ) et la demande chimique en oxygène ( DCO).
Les eaux des rivières Murembwe, Dama et Munege ont des teneurs en As hors normes. Elles accusent également une très forte charge bactérienne (Coliforme et E.Coli). Les eaux de la rivière Munege ont une très grande teneur en matière organique biodégradable traduite par la DBO5 contrairement aux deux autres rivières.
Selon les normes kenyanes de décharge des eaux usées dans l’environnement utilisé par le laboratoire des eaux africaines ayant analysé les échantillons d’eau, le potentiel d’hydrogène (PH), la teneur en matières dissoutes totales (TDS), en manganèse, en orthophosphates, en brome, en cadmium et en plomb de ces cours d’eau analysés satisfont aux normes de qualité de l’eau acceptables dans l’environnement.
Par contre la teneur en As de Murembwe, Dama et Munege est élevée au-delà des normes acceptables dans l’environnement. La DCO de la rivière Munege dépasse les normes de rejet acceptables dans l’environnement. Les trois affluents ont une très forte contamination bactérienne. Ces bactéries peuvent avoir des effets néfastes divers sur la biodiversité aquatique comme les maladies infectieuses. Elles contiennent également une très forte concentration en E.Coli, ce qui témoigne d’une grande contamination fécale de ces eaux exposant ainsi les utilisateurs aux maladies des mains sales à transmission fécale-orale.
Au regard des paramètres analysés, aucun des trois affluents ne répond à tous les normes de rejet acceptables dans l’environnement. Certains paramètres, MES, DBO5, DCO, As, ont des teneurs dépassant les normes de rejet dans certains affluents du lac Tanganyika. D’autres paramètres, Coliformes totaux et E.Coli ont des valeurs dépassant les normes de rejet dans tous les affluents du lac Tanganyika du sud du Burundi au nord du lac Tanganyika. Ces paramètres dont les valeurs dépassent les normes témoignent du phénomène de pollution des affluents et du lac Tanganyika avec des effets négatifs sur la biodiversité aquatique et sur la santé humaine des populations.
Les activités anthropiques essentiellement sur les bassins versants et dans la plaine littorale du lac Tanganyika ne respectant même pas la zone tampon de cent cinquante mètres sont les principales causes de dégradation de la qualité physico-chimique des eaux de rivières qui se déversent dans le lac Tanganyika. Il s’agit notamment des déversements des effluents des usines d’extraction d’huile de palme, des savonneries, des eaux résiduaires industrielles, des eaux usées domestiques, agricole,… Les changements climatiques contribuent également dans la dégradation de cette qualité du fait de l’intensification de pluies torrentielles déterminant une plus forte érosion et envasement des rives et des embouchures.
L’état actuel de la pollution, telle que l’indiquent les résultats d’analyse des eaux des affluents, recommande tout un chacun et spécialement les intervenants à respecter la zone tampon de 150 m , aménager les bassins versants du lac Tanganyika, compléter les analyses de la qualité physico-chimique des eaux par des échantillonnages d’eau suffisamment biens distribuées dans le temps et dans l’espace, éviter le danger d’importer l’eau de boisson et léguer aux générations futures un environnement sain et un lac Tanganyika aux eaux répondant aux normes environnementales.
Eric Mbazumutima

Ouvrir