Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Kayanza>Lancement du Flambeau de la paix, édition 2017

Le chef de l’Etat appelle les Burundais à consolider la paix et la sécurité

 

DSC07973Le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza,  a procédé au lancement officiel du Flambeau de la paix le lundi 11 septembre 2017 en commune et province de Kayanza.  Ce flambeau qui va parcourir toutes les communes du pays est un signe de la paix et de la sécurité qui règnent dans le pays. Il appelle la population à les consolider en vue de bien s’atteler aux travaux de développement. 

 

Vive  la  souveraineté   nationale, « formons une coalition indestructible,  construisons et protégeons notre pays », tel est le thème du Flambeau de la paix, édition 2017, que le président de la République a lancé ce lundi 11 septembre 2017 à Kayanza. Le Président Pierre Nkurunziza, a béni Dieu le Tout puissant pour avoir gardé le Burundi toutes ces années. Il dit qu’il éprouve une joie immense que l’on arrive à cette date du lancement de cette 11ème édition du Flambeau de la paix de 2017. Il a remercié la population de Kayanza pour avoir consolidé la paix et la sécurité. Il l’a également félicitée pour son projet de construction du bureau provincial de quatre niveaux. Il a ainsi promis de les appuyer. Pour lui, ce projet de développement est un signe que la population a compris que le fruit de la paix et de la sécurité est le développement. Par ailleurs, dit-il, «être indépendant est une chose, montrer que l’on est indépendant en est une autre ».  Dans l’optique de savourer les acquis de l’indépendance, ce flambeau de la paix qui débute le 11 pour se clôturer le 21 septembre 2017 va s’accompagner de plus de dix mille tôles et dix mille sacs de ciment qui vont servir dans les projets de développement dans différentes provinces du pays.  

Le pays appartient à ses citoyens

Lors de ce lancement du Flambeau édition 2017,  le chef de l’Etat a mis en garde celui qui tenterait de déstabiliser le pays. « Le Burundi appartient aux Burundais, on ne le partage avec personne d’autre. Les autres viennent comme des étrangers, ce que nous faisons nous les accueillons comme des visiteurs», a dit Nkurunziza. Il a souligné qu’aucune personne n’aime ce pays plus que les Burundais.  Ainsi, il appelle tout citoyen burundais à apporter ses mains et son intelligence, à mettre ensemble les forces pour bâtir, tous ensemble, l’avenir de la Nation. « Il n’y a aucune minute à perdre !», insiste-t-il. Avec un ton rassurant, il a dit que personne ne doit pas avoir une peur de quoi que ce soit car, le Burundi est indépendant. Revenant sur la façon dont Ntare Rugamba combattait l’ennemi avec son peuple uni, munis uniquement d’armes traditionnelles, Nkurunziza trouve  qu’ils étaient  animés  d’amour du pays et d’estime qu’ils peuvent servir de modèles pour le peuple aujourd’hui. Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la province de Kayanza, Anicet Ndayizeye, a exprimé sa joie de voir le flambeau lancé dans sa province. Il a indiqué que la sécurité est bonne dans cette province. Il remercie sa population pour la consolidation de la paix et de la sécurité, et l’encourage à aller de l’avant. Il l’appelle à être vigilante chaque fois qu’il y a un rassemblement quelconque des gens. Il dit que la population de sa province est prête à se sacrifier si la paix et la sécurité sont mises en cause. Après la remise du flambeau de paix au gouverneur de Kayanza,  le chef de l’Etat a participé  aux travaux de construction de ce bureau provincial à cette occasion du lancement de ce Flambeau de la paix 2017. 
Alfred Nimbona

Ouvrir