Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MAIRIE DE BUJUMBURA> Réunion d’échanges avec les partenaires

Pour préparer la 1e édition de la caravane sous régionale pour la paix dans les pays des Grands lacs

 

DSC 0235Le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, a tenu, le mardi 12 septembre 2017, une réunion d’échanges avec les partenaires techniques et financiers. L’objectif principal de cette réunion était de mobiliser les fonds qui seront utilisés dans le déroulement de différentes activés de la caravane sous régionale des pays des Grands lacs, prévus depuis le 27 octobre de cette année.

 

Dans son discours de circonstance, le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, a indiqué que le projet « Caravane sous régionale  pour la paix » est prévue en octobre/novembre de cette année. M. Mbonimpa a informé que le coup d’envoi de cette caravane aura lieu le 27 octobre de cette année, à Kinshasa en République démocratique du Congo et poursuivra son passage dans toutes les villes de la RDC et du Rwanda pour se terminer à Bujumbura le 10 novembre 2017 par  la tenue de la 6e assemblée générale des autorités locales de la région des Grands lacs. « Les activités de cette caravane sont organisées sous le thème « Vivre ensemble autour des Grands lacs », a-t-il ajouté, et s’inscrivent dans le cadre du renforcement  du dialogue à travers les activités sportives et culturelles et pour faire connaître la  plateforme aux populations des villes visitées. M. Mbonimpa a également affirmé que la réalisation de ce projet sera un grand honneur et un privilège pour la ville de Bujumbura d’être le point de chute de la caravane et d’abriter en plus la 6e assemblée générale des autorités locales de la région des Grands lacs.
« Environ quatre-vingt  mille Dollars américains seront consacrés à ce projet »Comme ladite caravane englobe  plusieurs activités économiques ; sportives et socioculturelles, le maire de la ville de Bujumbura  a signalé qu’elle exige également beaucoup de moyens techniques et financiers pour sa mise en application, dont la mairie ne saurait prétendre de mobiliser seule. «  Environ quatre-vingt  mille dollars américains soit deux cent vingt millions de nos francs  seront consacrés à ce projet. Alors, tenant compte de nos objectifs ; des résultats attendus et l’impact de ce projet sur notre communauté, nous avons voulu inviter tous les  partenaires techniques et financiers  afin que chacun puisse, à la hauteur de ses moyens, contribuer à la réalisation de ce projet», a précisé M. Mbonimpa.
AVIT NDAYIRAGIJE

Ouvrir