Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

regroupement>Association pour la formation des enfants et la protection des vulnérables

La rédaction du journal le Renouveau s’est entretenu avec M. Jean Claude Sabumuremyi, représentant légal de l’association pour la formation des enfants et la protection des vulnérables(AFEPV) afin de savoir ses objectifs et mission dans l’accompagnement des personnes vulnérables et l’état des lieux dans la promotion de l’éducation pour tous. 

L’association pour la formation des enfants et la protection des vulnérables(AFEPV) a été fondée en 2015 et a pour mission d’accompagner les citoyens à faibles moyens par des actions concrètes afin de les aider à faire face aux défis multiformes les empêchant ainsi à se relever économiquement. Jean Claude Sabumuremyi a signalé que ladite association ramène la vie et l’espoir aux populations vulnérables et contribue au rétablissement des valeurs nobles de solidarité et d’entraide. « Nous avons identifié des personnes démunies et les ont enseignées à travailler en groupes pour l’autodéveloppement. Nous procédons à regrouper12 personnes, surtout les femmes avant de leur accorder un petit crédit de cent mille pour l’autonomisation; qu’elles remboursent sans intérêts», a-t-il signalé.Il a ajouté que ces groupements ont réussi dans les quartiers de Gasekebuye, Cibitoke, Mutakura, Butere de la mairie de Bujumbura et à l’intérieur du pays comme dans le quartier de Nyabututsi de Gitega et dans la province de Rutana où le processus est en cours.Concernant le projet de l’éducation pour tous, M. Sabumuremyi a salué les actions de ladite association.           «L’AFEPV contribue beaucoup à l’éducation et à la formation de la jeunesse au niveau maternel, primaire, secondaire et universitaire. Les associés de cette association se sont organisés pour aider le gouvernement au projet de l’éducation pour tous. Pour se faire, ils ont construit deux écoles à caractère privé, l’une à Gasekebuye et l’autre à Nyabugete. Dans ces écoles, des enfants des familles vulnérables y étudient gratuitement », a-t-il indiqué. M. Sabumuremyi a terminé en invitant les Burundais à s’unir et à travailler en association afin de bâtir une société équilibrée et économiquement viable. Il a aussi remercié le ministère ayant en charge la solidarité qui ne cesse d’aider l’association à couvrir ses activités.

DONATHE NDAYISENGA(STAGIAIRE)

Ouvrir