Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial>

La tradition a toujours voulu qu’à la veille de chaque événement d’importance nationale, le chef de l’Etat s’adresse à la Nation dans le cadre d’un message. Se conformant à cette heureuse tradition burundaise, le président de la République, le Général Major Evariste Ndayishimiye a parlé, le mardi 30 juin 2020, au peuple burundais, en lui adressant un message de paix comportant un thème particulièrement important cadrant bien avec l’événement. C’est du fond du cœur que le Père de la Nation burundaise a souhaité aux fils et filles du pays une bonne et heureuse fête de l’indépendance, en les appelant à la consolidation de tous les acquis déjà obtenus en matière d’indépendance et de souveraineté nationales. Le nouveau chef de l’Etat dont la législature débute si heureusement avec la célébration, ce 1er juillet 2020, du 58e anniversaire de notre indépendance, a mis un accent particulier sur ce qui doit être fait pour que notre indépendance soit toujours soutenue dans la paix et la démocratie menant tout droit à un développement pérenne. Il sied de toujours rappeler que c’est grâce au parti CNDD-FDD que les Burundais ont retrouvé la paix et la démocratie, à l’issue des élections démocratiques pluralistes de 2005 ayant abouti à la victoire du même parti. C’est dans cet heureux contexte que le peuple burundais, sous la sage direction politique du président défunt Pierre Nkurunziza, a réaffirmé haut et fort, face à ses détracteurs, son indépendance et sa souveraineté. C’est avec toutes les meilleures raisons que le président  de la République, le Général Major Evariste Ndayishimiye recommande vivement au peuple burundais à ne pas dévier de cette voie salutaire.

C’est donc dire que tous les Burundais inclusivement ne doivent pas échapper à leur devoir de faire échec à tout ce qui est de nature à porter gravement atteinte à notre indépendance, obtenue au prix d’immenses sacrifices imposés pendant la lutte contre l’oppression coloniale. Il sied de rappeler qu’au premier plan de cette lutte, figurait le prince Louis Rwagasore,  père de l’indépendance nationale, lâchement assassiné par balles le 13 octobre 1961 par l’administration coloniale.C’est en demeurant attachés à ses pas que nous sauvegarderons notre indépendance en réponse au message présidentiel. Il s’agit d’un message qui, dans son contenu et dans sa portée, est porteur d’une véritable expression patriotique nécessaire à la préservation de notre indépendance, dont le 58e anniversaire constitue un fondement solide.

Que faire du message présidentiel si ce n’est que nous devons y puiser force et inspiration, nous permettant de servir loyalement un Burundi jouissant toujours pleinement de son indépendance et de sa souveraineté ? C’est dans l’indépendance toujours soutenue que nous accompagnerons et appuierons la législature du président de la République le Général Major Evariste Ndayishimiye. C’est en toute indépendance que nous consoliderons la paix et la démocratie en mettant le cap sur un avenir meilleur pour tous.En attendant de célébrer d’autres anniversaires similaires, faisons du 58e anniversaire un point d’appui solide nous permettant de toujours défendre jalousement notre indépendance. Sinon, les générations montantes et à venir nous en voudraient énormément.


Louis Kamwenubusa

Ouvrir