Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

parle-moi docteur> Cancer de la prostate

Le cancer de la prostate prend naissance dans les cellules de prostate. Elle peut aussi se propager à d’autres parties du corps. Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez l’homme et touche en majorité les patients âgés de plus de 50 ans. Mais, elle peut être guérie si elle est traitée à temps.santé1

Dans un  entretien que le docteur Boaz Nibitanga nous dernièrement a accordé, il indique que la prostate peut causer un grand éventail de symptômes très variables d’un homme à l’autre. Elle peut être causée par une infection urinaire aigue (prostatite bactérienne) ou par une inflammation chronique.La prostate peut engendrer les symptômes comme un besoin d’uriner souvent le jour et la nuit ; un urgent besoin d’uriner; des difficultés à commencer ou à arrêter d’uriner ; un jet d’urine faible ou lent ; un jet d’urine qui s’interrompt ; une sensation de mal vider sa vessie ; une douleur ou sensation de brulure lorsqu’on urine ; des  douleurs dans la région du bassin ; une éjaculation difficile ou douloureuse ; de la fièvre et des frissons. Si la prostate devient aigue, on a des infections urinaires récurrentes et une présence de sang dans l’urine  ou dans le sperme.

Les cellules cancéreuses migrent vers les os

Au stade encore plus avancé de la maladie, les cellules cancéreuses ont généralement migré vers les os, en particulier ceux du bassin et de la colonne vertébrale. Si les mitasses sont assez grosses, les symptômes suivants peuvent alors apparaitre : de la douleur  au  bas  du dos ou dans les hanches ; un engourdissement ou paralysie des membres inférieurs ; un œdème des pieds et des chevilles ; une perte de poids et atteinte de l’état général (on ne se sent pas bien) ; une fatigue constante et une pâleur.Comme prévention, Dr. Nibitanga conseille à la population qu’il est préférable  de prendre une alimentation riche en lycopène et en sélénium, des légumes ainsi qu’une alimentation riche en vitamine E. L’activité physique est aussi importante ainsi que le dépistage pour réduire le risque. Il s’avère aussi nécessaire d’éviter une alimentation riche en viande et en lait, de manger plus de tomates acrues, de cesser de fumer qui augmente le risque.


Grâce Niyonzima

Ouvrir