Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial>

Sur les cartes d’électeurs déjà entre nos mains, nous pouvons aisément lire ce qui suit : « Ensemble pour des élections  démocratiques, libres, apaisées, transparentes, inclusives ». Ce sont ces élections vers lesquelles nous nous acheminons sereinement dans un bon climat de paix et de sécurité régnant sur toute l’étendue du territoire national. C’est d’un pas sûr et rassurant qui mène au succès que nous répondrons massivement au bon déroulement des élections en question qui débuteront le 20 mai prochain avec l’élection au poste du président de la République, les élections des députés et celles des conseillers  communaux. En attendant, c’est la campagne électorale qui bat son plein offrant une  précieuse  occasion aux différents compétiteurs électoraux de sillonner  le pays dans tous les sens, en  annonçant et en expliquant  leurs projets desociété, le peuple burundais devant  avoir son dernier mot le moment venu, en déposant son bulletin de vote dans l’urne, sachant, aujourd’hui mieux qu’hier que la légalité constitutionnelle est seule  garante d’un avenir meilleur.

Dans  l’un de nos éditoriaux antérieurs, nous posions la question suivante : quel genre de campagne électorale le peuple burundais mérite-t-il ? Nous y répondrions en écrivant que le peuple burundais  aujourd’hui politiquement mûr, attend une campagne  répondant  à ses aspirations. C’est dire que  rivaliser d’ardeur  pendant  la compétition  électorale ne  suffit pas, il faut des projets de société pertinents  devant aboutir à des mesures concrètes qui vont permettre au pays de continuer d’avancer dans la bonne direction. Dans  la situation actuelle, on estime que les actions  du président  de la République Pierre Nkurunziza, qui soutient fermement  le candidat du parti CNDD-FDD le Général Major Evariste Ndayishimiye, demeurent les plus justes et les plus correctes. On  est dans la certitude que la voie suivie par le chef de l’Etat de 2005 à ce jour est la plus juste, parce que toutes les forces de progrès se trouvent justement  réunies dans la voie de la paix, de la démocratie et du développement qui est la sienne.  Rivaliser d’ardeur en s’écartant  de cette voie fragilise énormément  tel ou tel compétiteur électoral qui ne récoltera que  ce qu’il aura semé le 20 mai prochain. L’Histoire reconnaîtra au président  de la République Pierre Nkurunziza d’avoir été l’initiateur d’une ère nouvelle de paix et de démocratie menant au développement. Nul doute que le candidat du parti CNDD-FDD le Général Major Evariste Ndayishimiye , s’il est élu, s’attachera à ses pas, dans le cadre d’un changement dans la continuité.Quel  compétiteur électoral oserait-il s’écarter de la voie de la paix, de la démocratie et du développement tracée, de 2005 à ce jour, par le chef de l’Etat, président du  Conseil des sages du parti CNDD-FDD et Grand visionnaire du même parti ? Oser s’en écarter  relèverait  d’une  erreur  monumentale,  le peuple burundais exigeant  aujourd’hui une corrélation beaucoup  stricte  entre les déclarations et les capacités d’actions dans le domaine de la consolidation de la paix, de la démocratie pour un développement durable devant reposer  essentiellement sur le Plan national de  développement 2018-2027.Pendant  la campagne électorale, le peuple ne pose pas de questions, il écoute pour que le 20 mai prochain, il  apporte sa réponse en élisant un candidat ayant  toutes lesmérites d’occuper le Fauteuil présidentiel. En ce moment bien précis, le peuple écoute  et observe avant de juger.


Louis Kamwenubusa

Ouvrir