Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CEREPE> Conférence de presse sur le renforcement des capacités

Dans le cadre du renforcement des capacités des communautés et la promotion des initiatives locales de développement, le Centre de recherche et de perfectionnement (Cerepe) a organisé une conférence de presse le jeudi 2 juillet 2020. Selon le directeur du Cerepe, Thaddée Nzotunga, l’objectif est de porter à la connaissance du public que le renforcement des capacités est un facteur clé de la transformation des communautés.cerepe

Le directeur du Cerepe indique que  depuis 2018, le centre organise une formation modulaire certifiant destinée aux cadres de l’administration publique ou privée ; ceux de la société civile ou des confessions religieuses ; aux jeunes lauréats des institutions universitaires, etc. Cette formation vise à renforcer les capacités des acteurs de développement afin qu’ils deviennent compétitifs dans leurs milieux professionnels lors de la recherche de l’emploi. M. Nzotunga ajoute que l’association qui est basée sur l’auto-promotion et l’auto-prise en charge est capable de voler de ses propres ailes contrairement aux associations qui sont appuyées par le gouvernement et les ONG qui disparaissent  lorsqu’elles ne sont plus financées. « Selon l’enquête sommaire faite par le Cerepe en 2019, seules 26% des associations inscrites au Burundi restent opérationnelles car elles cherchent elles-mêmes  les fonds de fonctionnement », informe-til. 

Tout Burundais est capable de financer ses projets

Le directeur du Cerepe est convaincu que chaque Burundais est capable de financer ses projets. Il suffit qu’il soit encadré pour concevoir de bons projets. Pour lui, un bon projet  est celui qui sera financé par ses propres moyens afin de passer directement à son exécution au lieu de concevoir un projet exigeant un grand capital mais sans financement. Il rassure qu’on peut réaliser un projet avec zéro francs comme argent liquide car les compétences et la force constituent le premier capital.

Les médias dans les cibles

M. Nzotunga signale que le Cerepe compte aussi assurer une formation aux professionnels des médias dans le souci de la spécialisation car  les journalistes ont besoin d’être renforcés dans différents domaines afin qu’ils soient compétitifs sur le marché du travail et dans leurs entreprises de presse. Selon lui, il n’est pas normal qu’un journaliste européen  soit spécialiste des questions du Burundi et de la région des Grands lacs parce qu’aucun journaliste burundais n’est doté de compétences recquises.Le Cerepe compte d’ici peu constituer une plateforme qui sera un réseau de tous les étudiants qui ont eu des formations au sein du centre pour mieux échanger sur les opportunités d’emploi, le renforcement des capacités, etc.Ezechiel Misigaro

Ouvrir