Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Feu PIERRE NKURUNZIZA> Ses enseignements sur l’amour du travail

Depuis l’an 2005, le président Pierre Nkurunziza avait l’habitude de réunir la population surtout les jeunes des différentes provinces du Burundi y compris en mairie de Bujumbura autour des travaux de développement communautaire. L’objectif était d’appeler la population à travailler. Dans un entretien avec le président de l’association Jeunesse patriote et consciencieuse pour l’amour du travail, la démocratie et le développement (Jepatrad), Audry Antoine Nihorimbere s’est exprimé sur l’apport de ces appels à l’amour du travail sur le développement du pays.amour


Selon M. Nihorimbere, dans ses enseignements, Pierre Nkurunziza insistait  beaucoup sur les travaux de développement communautaire et cela ne restait pas dans les paroles puisqu’il a été le premier à se lever pour donner un bon exemple. C’était la toute première fois qu’un chef de l’Etat burundais passe des heures avec la population à bêcher, creuser, et à poser des tôles. Ces travaux de développement communautaire visaient premièrement le changement des mentalités. Il comprenait que si on appelle la population à travailler, on doit être le premier à suer car un bon dirigeant prêche par un bon exemple. 


Un exemple largement suivi

De son exemple, les autres leaders politiques, les chefs de zones, les chefs de collines, les administrateurs, les ministres, les hommes d’affaires, les universitaires et beaucoup d’autres intellectuels ont massivement suivi son exemple. Ce qui a motivé le reste de la population à répondre avec enthousiasme aux travaux de développement communautaire.


Des horizons oadorablesuverts pour la jeunesse

En ce qui concerne l’impact positif sur le développement, M. Nihorimbere souligne que les travaux  réalisés par la population notamment la construction des écoles primaires, secondaires et universités, des hôpitaux, des ponts, des villages modernes, des stades, des bureaux communaux et provinciaux, des églises et beaucoup d’autres ont permis au pays de faire un pas de géant en matière d’infrastructures sociales et économique. Il ajoute qu’à part le fruit des travaux, les enseignements de Pierre Nkurunziza ont ouvert les yeux à certains jeunes chômeurs qui ont été incités à la création de leur propre emploi. Pour les campagnards, c’est grâce à ces enseignements qu’ils ont crée des coopératives d’agriculture et d’élevage.Le président du Jepatrad appelle tout  Burundais surtout les jeunes à toujours veiller au patriotisme et à l’amour du travail qui sont le fondement du développement. Gratiella Irakoze (stagiaire)

Ouvrir