Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Nyamitanga> Un presque lac du coin

On y pratique la pêche pour gagner un peu d’argent et se nourrir

 

DSC07044Les habitants de Nyamitanga en commune Buganda dans la province de Cibitoke ont failli avoir un petit lac. Dans ce coin, un presque lac s’est formé et permet à ces habitants de couvrir quelques besoins. On y puise de l’eau d’usage divers, mais on y exerce aussi une petite pêche, ce qui leur permet de gagner un peu d’argent. 

 

Le presque lac de Nyamitanga présente une utilité pour les habitants de cette localité. Pendant la journée et pendant la nuit, on y exerce la pêche. Cette pêche avec les moyens traditionnels permet aux habitants des environs de gagner un  peu d’argent et de se nourrir. Selon les  pêcheurs rencontrés sur place, cette activité de pêche leur est utile. En effet, disent-ils, «nous gagnons un peu d’argent quand nous parvenons à pêcher beaucoup de poissons. Quand bien même nous n’en trouvons pas en grande quantité, nous avons au moins la chance de capturer ce que nous pouvons consommer en famille ». Selon eux, la situation est bonne surtout pendant la saison des pluies. En effet, révèlent-ils, « quand la pluie est abondante, la rivière Rusizi déborde et se déverse dans ce presque lac de Nyamitanga. Les poissons deviennent ainsi nombreux, on parvient à ce moment à en capturer une quantité dont une partie peut être vendue et l’autre consommée à la maison ».  Pour celui qui ne le connaît pas, il dirait que la pêche est libre. Loin de là ! indiquent ces pêcheurs. Il y a des pêcheurs qui ont payé la taxe pour cette exploitation dans la commune. Ce sont eux en fait qui en ont le droit. Mais, celui qui veut faire la pêche dans ce presque lac négocie avec ces détenteurs de permission et verse une somme d’argent selon bien entendu la quantité de poisson qu’il a capturé dans ses filets. Ces pêcheurs rencontrent des difficultés lors de la pêche pendant la nuit. En effet, à l’intérieur de ce presque lac, il y a des herbes qui y ont poussé. Des serpents y ont ainsi érigé domicile, et plongent dans l’eau pour pêcher les poissons à se nourrir. Ces serpents sont accidentellement  quelques fois pris dans les filets des pêcheurs. Et quand ces derniers collectent le butin, ils sont mordus par ces serpents en position de légitime défense.                 Alfred Nimbona

Ouvrir