Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MDPHASG> Lancement officiel de la mise en œuvre de l’Agenda des femmes burundaises

Dans le processus de consolidation de la paix

 

DSC08782Le ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre a organisé le mardi 5 septembre 2017 un atelier de lancement officiel de la mise en œuvre de l’Agenda des femmes, préparé par le groupe des femmes (Forum national des femmes, Réseau femmes et paix ainsi que Wap- Burundi et Wid) avec l’appui de l’Accord en partenariat avec Onu femmes.  

 

Dans son allocution, le coordinateur adjoint de l’Accord a précisé que cet agenda porte sur les priorités des femmes burundaises avec un but d’apporter des réponses adéquates et durables aux préoccupations qui sont les leurs. Il a souligné que l’Accord est une association qui se spécialise dans la gestion des conflits sur le continent africain qui, à son titre, travaille étroitement avec l’Union africaine, les communautés économiques régionales dans des domaines variés qui sont notamment la médiation, la restauration et le maintien de la paix, le renforcement des capacités et chaque fois tient en compte la dimension genre dans toutes ses activités.  

Un progrès qui a été réalisé par la femme burundaise

Le ministre des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Martin Nivyabandi, a indiqué à la presse que c’est un grand pas, un progrès qui a été réalisé par la femme burundaise. « Au niveau du gouvernement, nous nous réjouissons que ces femmes ont pris l’initiative de se mettre ensemble pour défendre leurs intérêts et au niveau du gouvernement nous avons apporté une assistance technique, des conseils mais l’initiative a été prise par ces organisations. C’est très important quand il s’agit de faire avancer la cause de la femme, a dit le ministre. Il a souligné que dans un processus de dialogue interburundais, les femmes doivent jouer un rôle très essentiel. «  Ce qui nous a beaucoup impressionné c’est de voir comment les Burundaises comme un Burundais en miniature de toutes les convictions religieuses, politiques,  différences d’âge se sont mises ensemble pour défendre un intérêt commun, un idéal qu’est la cause de la femme », a avancé le ministre. M. Nivyabandi a insisté que même les autres groupes, les jeunes devraient s’inspirer de cet exemple qui est très édifiant pour le Burundi. 

Emelyne Iradukunda

Ouvrir