Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FAMILLE PRESIDENTIELLE> Prière d’action de grâce du vendredi 1er septembre 2017 à Buhiga

Chercher la paix durable auprès de l’Eternel et non chez les humains

 

IMG 0022La prière de louange et d’action de grâce organisée par la famille présidentielle au chef-lieu de la commune Buhiga en province de Karusi était à sa deuxième journée dans l’après-midi du vendredi 1er septembre 2017. Elle a été marquée par des louanges et une prédication par la Première dame appuyée par le témoignage du chef de l’Etat Pierre Nkurunziza. La prédicatrice a demandé aux Burundais de prier le Dieu Tout-puissant pour qu’il accorde au Burundi la paix véritable. Quant à lui, le président de la République a, dans son témoignage montré des signes qui ne trompent pas selon lesquels Dieu a toujours été du côté du Burundi. 

 

L’après-midi de vendredi, a été marqué par des chansons par des chorales des différentes confessions religieuses œuvrant dans la province de Karusi. Les hautes autorités de ce pays étaient également présentes dans cette prière.La prédicatrice du jour a axé son enseignement sur la paix du Seigneur. Une paix différente de celle qu’on peut obtenir après la signature de l’arrêt des hostilités entre les protagonistes. La prédicatrice Denise Nkurunziza s’est référée à la parole de Dieu tirée du deuxième Epître de Saint Paul apôtre aux Thessaloniciens. Elle a laissé entendre que lorsqu’une personne a reçu la paix de Dieu, elle se manifeste dans son entourage par une tranquillité et un bonheur inégalables, même dans des situations difficiles et dangereuses pour elle et les siens, elle garde le courage. Elle a témoigné que durant les années 1995 jusqu’en 1997, elle n’avait pas de paix intérieure et extérieure. Il y avait des situations qui ne permettaient pas à son esprit d’être dans la paix. Mais en 1997, après avoir rencontré Jésus-Christ, malgré les difficultés de la vie qui persistaient encore, elle a retrouvé la véritable paix.Et Mme Nkurunziza de faire remarquer que quiconque manque de paix, qu’il aille chez le Roi de la paix, Jésus-Christ qui est le garant d’une véritable paix. Elle a ainsi demandé aux participants et à tous les Burundais en général de chercher la paix durable. La paix durable vient uniquement de Dieu. Car, celui qui a la paix de Dieu donne la paix à ses voisins et cela se généralise dans tout le pays.

Des signes qui ne trompent pas, selon lesquels Dieu est resté du côté des Burundais

Le président de la République Pierre Nkurunziza a, quant à lui, témoigné qu’au Burundi, la présence de Dieu n’est pas à chercher scientifiquement. Il existe des signes qui ne trompent pas, qui montrent que Dieu est au milieu des Burundais. Il a fait savoir qu’en tant que chef de l’Etat il n’a jamais été malade depuis 2015, année au cours de laquelle il a été élu pour diriger le Burundi. Dieu a accordé à notre pays un bon climat et que, par conséquent, une bonne récolte s’est observée cette année 2017. Il n’y a pas eu de catastrophes ni naturelles ni artificielles, la paix et la sécurité sont une réalité sur toute l’étendue du pays, etc. Le chef de l’Etat a dit qu’un autre signe qui ne trompe pas est le renforcement de l’unité entre les Burundais dans ces derniers jours. Ainsi au moment où des voix s’élèvent ici et là disant que le Burundi risque de sombrer dans une crise humanitaire grave, les Burundais continuent à renforcer la solidarité et l’amour dans leur diversité. Il ne doute point que Dieu qui a comblé des biens aux Burundais continuera à le faire même dans l’avenir.
Amédée Habimana

Ouvrir